上海千花网Horst

Loi Hadopi les internautes ont trouvé des moyens de contourner la loi

first_imgLoi Hadopi : les internautes ont trouvé des moyens de contourner la loiFrance – Hadopi a rencontré bien des difficultés d’application tout au long de son élaboration. Et pour couronner le tout, il s’avère que la loi peut être contournée grâce à différents sites et outils en ligne.La loi Hadopi (Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet) n’a pas changé grand chose semble-t-il. La part de Français téléchargeant illégalement a augmenté de 3% depuis son adoption, selon une étude citée par Les Echos. De plus, la petite portion ayant “abandonné” le téléchargement illégal classique a trouvé des méthodes pour contourner la loi. Car si Hadopi interdit de télécharger illégalement des contenus dont on n’a pas les droits d’auteur, via des sites de peer-to-peer, d’autres méthodes de téléchargement illégal existent, payantes ou non. À lire aussiKim Dotcom dévoile les caractéristiques de Mega, le futur Megaupload 2Tout d’abord, le streaming. Utilisé par 3 millions de Français, il ne repose pas sur des sites de téléchargement à proprement parler, mais permet d’écouter des fichiers audio ou de regarder des vidéos directement sur le Net. Or, même si les sites les plus connus (YouTube, Dailymotion, Deezer, Spotify…) sont légaux, d’autres permettent de visionner des films en entier, films dont le site ne possède pas les droits d’auteur. Megavideo par exemple, permet de regarder des milliers de films illégalement mais sans risquer d’être poursuivi judiciairement. On peut y accéder gratuitement mais avec de nombreux inconvénients (durée de visionnage limitée) ou payer un forfait (9,99 euros par mois ou 59,99 à l’année) pour un confort de visionnage amélioré. En plus de bénéficier de l’accès libre aux films en streaming, l’internaute peut également télécharger (illégalement) des films avec Megaupload. Le site est accessible, que l’on paye ou non.De même, Rapidshare propose du téléchargement “direct” de fichiers protégés par des droits d’auteur. Sur ce site, l’abonnement s’élève à 6,99 euros par mois (ou 54,99 euros par an) et permet de ne pas attendre pour télécharger le fichier, d’effectuer plusieurs téléchargements en même temps, et de bénéficier d’une quantité illimitée de données. On peut également faire le choix, plus technique, de continuer à télécharger via du peer-to-peer, mais de le faire incognito. Grâce aux VPN (réseaux privés virtuels), il est possible de sécuriser sa connexion, et ainsi, de télécharger anonymement grâce à un système de cryptage. Comme les sites de téléchargement direct, les VPN peuvent être payants ou non. Par exemple, Itshidden et Arethusa sont gratuits alors que Ipodah (Hadopi en verlan, il fallait y penser) et Torrent Freedom coûtent au maximum 15 euros par mois, soit le prix d’un album en grande surface.Le 12 mars 2010 à 14:57 • Emmanuel Perrinlast_img read more

MWC 2012 les nouveaux produits proposés par Nokia

first_imgMWC 2012 : les nouveaux produits proposés par NokiaNokia a présenté du Mobile World Congress les nouveautés smartphones de 2012. On notera que la gamme Lumia accueillera prochainement les Lumia 610 et Lumia 900 (vendu hors des Etats-Unis) et l’incroyable Lumia 808.Nokia a profité du Mobile World Congress de Barcelone pour annoncer de nouveaux smartphones pour l’année 2012. Ainsi la gamme Lumia va accueillir des produits innovants. Le Nokia Lumia 610, équipé de Windows Phone 7.5, fait son apparition et le Lumia 900 sera vendu hors des Etats-Unis. et en étendant la commercialisation du très populaire Lumia 900 hors des États-Unis. Le Nokia Lumia 610 est un appareil d’entrée de gamme offrant l’accès aisé aux réseaux sociaux, à Internet, à la musique, aux jeux, à la navigation et aux applications du Windows Phone Marketplace. Disponible en 2 coloris, il sera vendu au tarif de 249 euros TTC (hors subvention sur le marché français) au deuxième trimestre 2012.Le Nokia Lumia 900 sera désormais équipé de la technologie HSPA deux canaux et d’un débit pouvant atteindre 42,2 Mbits/s. Grâce à son écran AMOLED de 4,3 pouces avec technologie ClearBlack et sa batterie grande capacité, cet appareil est plus complet. L’optique Carl Zeiss permet des photos 16 :9 avec une très large ouverture à faible luminosité. Ce smartphone sera vendu au 2ème trimestre au tarif de 599 euros TTC.De plus, Nokia a inauguré aujourd’hui une nouvelle ère de photophones haut de gamme. Le Nokia 808 PureView combine ainsi des senseurs et des algorithmes permettant de prendre des photos en haute résolution de 41 Mégapixels avec un objectif Carl Zeiss. Des clichés qui peuvent être enregistrés dans un format compact pour les partager par e-mail, par MMS et sur les réseaux sociaux. À lire aussiNomophobie : traitement, symptômes, qu’est-ce que c’est ?La gamme des nouveaux téléphones d’entrée de gamme Asha permet, quant à elle, de travailler, s’informer et de jouer. Offrant une expérience bureautique mobile grâce à la technologie push, ils proposent la synchronisation du calendrier et des contacts via Mail for Exchange… Il s’agit d’une première pour Nokia. Les smartphones Nokia Asha 202 et 203 sont conçus pour permettre un accès rapide aux réseaux sociaux. Les deux modèles possèdent un clavier traditionnel et un écran tactile de 2,4 pouces. Les deux smartphones possèdent un appareil photo de 2 Mégapixels, d’un lecteur audio, d’une radio FM, du navigateur Nokia et d’une connectivité Bluetooth, et prennent en charge les cartes mémoire jusqu’à 32 Go. Leur prix de vente est estimé à 89 euros TTC pour le Asha 202 Dual Sim et 79 euros TTC le Asha 203 (hors subvention d’opérateur) environ. Les deux modèles devraient être commercialisés au deuxième trimestre 2012. Enfin, le Nokia Asha 302 est le premier téléphone série 40 de Nokia à intégrer Mail for Exchange. Doté d’un clavier AZERTY, il s’adresse aux jeunes entrepreneurs. Le Nokia Asha 302 est doté d’un processeur cadencé à 1 GHz et prend en charge les débits de données 3.5G. Il est actuellement vendu au tarif de 129 euros TTC environ.Le 27 février 2012 à 15:00 • Maxime Lambertlast_img read more